Rice Art Work
Après une immersion de dix ans à pied ou à moto sur les routes de tous les continents, Rice pose ses valises en 2000 sur la côte d'Azur. En profond décalage avec sa société il puisera les fondements de sa problématique de travail dans son expérience et entamera sa propre démarche. Il exploitera toutes les formes d'expressions artistiques possibles jusqu'à agglutiner des milliers de capsules pour parler du consumérisme, ce phénomène d'extension du monde de l'art jusqu'à l'objet rejeté de la société de consommation, marque ici très certainement le point de départ de son travail plastique. Face à un monde globalement esthétisé il se tourne naturellement vers le plastique, en 2012 il ouvre une parenthèse avec un roman noir "Descente au Paradis" publié chez "La Manufacture du Livre" , avant de retourner à son art favori. Plasticien, ce n'était pas prémédité c'était juste une autre sorte d'aventure qui s'offrait à lui. L'artiste de par son travail porte un regard plein de cynisme et de compassion sur un monde qui se voit débordé par le triomphe de la beauté ou même la morale devient une cosmétique des comportements. L'homme s'interroge, l'artiste interpelle renvoyant l'image résultante d'un comportement propre à notre société.